Pay The Cost To Be The Boss 2018

Pay The Cost To Be The Boss 2018

[REPORT] PAY THE COST TO BE THE BOSS 2018

Je me connais ! Quand je pars d’un évènement en fredonnant un son funk pendant tout le chemin retour, je sais que j’ai été piqué.

C’est la deuxième fois que je suis conviée à cet évènement qui met à l’honneur les danses dites “oldschool” – et pour tout vous dire, je viens vraiment de bon coeur : tout d’abord, c’est organisé par P-Lock et Cynthia. J’éprouve un très grand respect pour ce monsieur dont j’apprécie énormément la bonté. Ensuite, car de part la lointaineté de l’évènement, on se retrouve vraiment tous embarquer pour une journée 100% F-U-N-K.

Et pour finir, parce que c’est l’unique évènement où on boit du jus acheté chez Naturalia (si c’est pas bio, ça!).

DIS-NOUS EN PLUS SUR CET ÉVÈNEMENT

L’évènement Pay The Cost To Be Boss est un festival qui s’établit sur une semaine.
Workshops, jam sessions, battles… Tout est réuni afin que les amoureux de Locking et Popping puissent se retrouver.

Mais… en ce qui me concerne, ce sont les battles qui retiennent mon attention. En quelques mots, le battle se fait sous deux formats : 1vs1 et 3vs3 dans les catégories de prédilection que sont le lock & le pop (je répète, au cas où!). Depuis cette année, une nouvelle catégorie est venue les rejoindre : le waacking – pour le plus grand plaisir de mes yeux et de mes oreilles car j’adore voir cette danse à l’oeuvre.

TDT x NBA DANCE BATTLE 2019

RETOUR SUR L’ÉDITION 2018

La salle est loin mais la salle est bien. Car oui! Pour arriver à Saint-Rémy-Les-Chévreuses, j’ai du télécharger deux épisodes d’une série Netflix que je ne mentionnerais pas afin d’éviter tout jugement à mon égard. 70 minutes de RER plus tard, me revoilà à l’Espace Jean Racine. Une petite salle de théâtre locale que j’avais foulée l’année dernière lors de ma première venue. 

D’entrée de jeu, je remarque quelques nouveautés dont ce tout nouveau décor à la HD Diner (pardonnez mes références) et un host looké du nom d’Hakim.

Aux côtés de mes partenaires MyExp, je m’installe derrière les rideaux balançant quelques « Hey! Bonjour » aux derniers arrivés. C’est là que tout a commencé.

« Kiudee, ça va ? Tu t’ennuies pas trop – toi, qui est souvent que dans les battles hip-hop ?

Loin de là. Et même si j’essayais, rien que le fait d’être dans un évènement où tous les danseurs sont heureux d’être présent, c’est rafraîchissant. Le public tout autant que l’organisation est détendu. On a eu le droit à de beaux battles : je vous conseille de regarder la demie-finale waacking Yoon Ji vs Calin qui m’a transportée dans mes soirées 100% karoké ainsi que la finale 3vs3 Locking où les combis ont coulé à flots dès que cela sera sorti ! La démo de Junior Boogaloo était magique et Mofak est un véritable génie. 

 

Et parce que tout ne se résume pas uniquement qu’aux battles, l’évènement a accueilli plusieurs shows dont celui de Off Road – une proposition hybride de la vision du waack d’Ariane Brown, la chorégraphe.

Alors oui, je reviendrais pour les mêmes raisons que j’ai mentionné en début d’articles mais surtout parce qu’après coup, je m’y sens bien et que j’aurais presqu’envie de me mettre à danser. Disons-nous à l’année prochaine et merci pour l’invitation.

Credit Photo : Willow Evann

WINNERS - PAY THE COST TO BE THE BOSS 2K18

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :